dimanche 31 août 2008

je suis en rayons!


Je vis ma deuxième sortie de livre et, comme pour la première, je suis très troublé.
Moi qui suis avant tout un "théâtreux", je me focalise sur la date de sortie du livre comme sur la date d'une première de spectacle.
Au théâtre, tout le travail des répétitions converge vers cette date fatidique. Qui voit la réunion de l'équipe du spectacle et du public (s'il vient!).
Et, enfin, on a des "retours" sur notre travail.

Pour un livre, il n'y pas de rassemblements de lecteurs le jour-j ! Alors j'erre dans les librairies de ma ville et boit discrètement une coupe de champomy devant les petites piles de mon livre.
Mais l'avantage, c'est que si un spectacle n'existe que le temps de sa représentation, un livre existe pour un temps quasi illimité et, à tout moment, un lecteur peut l'ouvrir et rendre vivante son histoire, une fois de plus.

3 commentaires:

Anne PERCIN a dit…

Qu'en termes galants ces choses-là sont dites :-)
Tu verras à force on s'habitue... à ce qu'il ne se passe rien. (sorry, I'm not exactly in my blue period)
J'aime bien ton enthousiasme et tu as raison de boire du champomy. Tu sais quoi ? on devrait se retrouver dans des librairies, les jours de sortie de roman, avec des amis, et boire du champ' entre les rayons sous l'oeil médusé des badauds. ça, se serait fun.

christorama a dit…

je rejoins l'idée d'anne percin et je vous signale que bordo vous attends pour ce happening sidéral !

amitiés

ps : lecture en cours et j'adore les bout que j'ai déjà lu... Kaï et Tom m'accompagnent déjà...

madeline a dit…

c'est drôle. hier soir insomnie habituelle - alors remède habituel, manger des pages. J'ai fini Je n'ai plus dix ans et j'ai commencé L'âge d'ange, d'Anne Percin.

maintenant je réfléchis aux mots que je vais dire sur ton livre, thomas, et je peux juste dire ça, que moi aussi, kaï et tom m'accompagnent déjà.

**thomas

**thomas