vendredi 28 juin 2013

petite larme

Aujourd'hui, j'ai reçu ce mail
(mon adresse est sur le site de mes éditeurs)

"Je viens de lire "Qui suis-je ?" En meme pas une heure tellement j'étais dedans.Je le trouve super beau alors que l'histoire est très triste.Je vis en ce moment une histoire similaire qui me fait couler dans une dépréssion,je ne pensais pas que le sentiment amoureux était aussi désasteur.Merci pour ce roman.
                          
Martin Martin* ,15 ans ,Lille*"

*prénom, nom et ville ont été modifiés

J'ai répondu ça :

"Bonjour Martin

et merci beaucoup pour votre mail.
Je crois que je l'ai lu comme vous vous avez lu mon livre. Très vite, tellement j'étais dedans. J'ai trouvé votre mail très beau, même si un peu triste.
Votre mail m'a fait du bien car c'est finalement exactement pour ça que j'ai écrit ce livre (et que je continue à en écrire) : je me suis dit que si cela pouvait aider, d'une manière ou d'une autre, un jeune homme ou une jeune fille de votre âge à comprendre ce qui se passe à l'intérieur de lui, d'elle, alors je ne l'aurais pas écrit pour rien.
Merci pour votre mail, donc.

Thomas, 37 ans, Limoges."

3 commentaires:

Ingrid a dit…

Touchée...

Anne Percin a dit…

ma question est la suivante : a-t-il vraiment écrit "désasteur" et, si oui, qu'est-ce que ça veut dire.
Mais bon, c'est un détail. C'est beauuuu comme message, en vrai.

**thomas a dit…

ma réponse est la suivante : il a bien écrit ça. et j'aime bien ce nouveau mot...

**thomas

**thomas